Sélectionner une page
Muse Calliope dans un vieil album

Editorial

L’objectif du magazine littéraire et culturel en ligne, l’écritoire des muses, est le plaisir du texte, la recherche de la Beauté sous toutes ses formes. Dans un monde souvent difficile, l’univers de l’art procure à chacun d’entre nous des oasis de bien être et de joie.
Les participants de ce site souhaitent donc faire découvrir aux visiteurs des textes forts de la littérature contemporaine, loin de la littérature commerciale et des grands circuits. Ils veulent proposer des analyses précises et personnelles de romans, d’essais, de pièces de théâtre, de films…, dépourvues de tout sectarisme et de toute polémique et ainsi ouvrir une multitude de fenêtres sur le monde, capter des fragments de vie, entraîner le visiteur dans une infinité d’aventures et de sensations.
Annie Forest-Abou Mansour

Droits de reproduction des articles et propriété intellectuelle :
 » Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. » (Article L.122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle).
L’écritoire des muses ne pourra en aucun cas être tenu responsable du contenu des sites proposés en lien ou des changements imprévus d’URL.

Annie Forest Abou-Mansour
L'écritoire des muses

Poème qui m’est destiné extrait du recueil LES TOURTERELLES SACREES (Edition « Le Cahier de l’Egaré », 2020) de la poétesse Nouria Rabeh.

A Annie
(Lyon)

Tu n’as jamais cessé
De donner de la voix
À ceux qui n’en ont pas
Des repas à ceux
Qui ont faim
De l’attention et de la force
À la plume d’un inconnu
Sensible à la flamme fragile
D’une bougie qu’un coup de vent
Eteint injustement
Tu te dresses comme un pilier
En soutenant le destin
De ceux qui souffrent
Comme la montagne généreuse
Dont la cime éthérée
Se saisit de ton regard
Un coeur si large
Qu’on peut s’y blottir
Au coin d’un feu
Ruisselant d’humanité

Derniers articles

La substantielle étrangeté du réel

L’homme que je fus Mohamed Abi Samra traduit de l’arabe (Liban) par Franck Mermier Actes Sud (2007) (par Annie Forest-Abou Mansour) Le narrateur de L’homme que je fus, un quadragénaire beyrouthin, souvent « absent à (lui)-même et aux autres » part en quête de...

Le chant du pingouin

Le chant du pingouinHassan DaoudTraduit de l’arabe (Liban) par Nada Ghosn Editions Actes Sud, 2007   (par Annie Forest-Abou Mansour) Hassan Daoud est l'un des 12 invités des Belles etrangères 2007, consacrées au Liban et à sa littérature....

Histoires d’amour impossibles… ou presque

Histoires d’amour impossibles... ou presque Louis-Philippe Dalembert Editions du Rocher, 2007 (par Annie Forest-Abou Mansour)   Louis-Philippe Dalembert ne se plie pas à la loi d’un genre. Il recourt à tous les types d’écriture – le roman, la poésie, la nouvelle –, à...

L’île du bout des rêves

L’île du bout des rêves Louis-Philippe Dalembert Le Serpent à plumes, Collection motifs, 2007 (par Annie Forest-Abou Mansour) Après Rue du Faubourg Saint-Denis, Les dieux voyagent la nuit, le dernier roman de Louis-Philippe Dalembert, tissé d’humour (« Je me laissai...

Une lecture ethnologique

La Société contre l’Etat Pierre CLASTRES Editions de Minuit,  1996   (Par Joëlle Ramage) Pierre Clastres, à travers  son  ouvrage, La Société contre l’Etat, a jeté les fondements d’une interrogation sur nos sociétés modernes, sur leur structure politique, à savoir les...

Regards sur l’Autre

Le camp des innocents Prix littéraire Williams Sassine 15 nouvelles africaines Lansman / CEC, 2006 (par Annie Forest-Abou Mansour) L’original recueil de quinze nouvelles d’écrivains africains de langue française, Le camp des innocents, sollicite le respect de la...