Sélectionner une page

Le Plus Bel Hiver

11/03/2019 | Livres jeunesse | 0 commentaires

 

Le Plus Bel Hiver      
Texte et illustrations de Cristina Sitja Rubio   
Traduit et adapté de l’espagnol    
par Paola Leoni Notari et Marcel Cottier. Editions Notari (2018)

 

 

(Par Annie Forest-Abou Mansour)

 

   image le plus bel hiver.jpg Initier,  dès son plus jeune âge, l’enfant à l’amour de l’objet livre et de la lecture est primordial. L’album,  Le Plus Bel Hiver, de Cristina Sitja Rubio introduit le petit enfant dans cet univers culturel de façon ludique avec une grande sensibilité.  La calligraphie en  écriture script, – les lettres étant une copie de celles de l’écriture cursive mais dépourvues de boucles, –  propre aux cahiers des jeunes écoliers en situation d’apprentissage,  capte  d’emblée l’attention du lecteur. De même, les dessins, – aux couleurs pastel, éclairés de quelques touches de couleurs chaudes, aux  fonds aquarellés dans des harmonies douces -, accessibles à un jeune public,  séduisent dès le premier regard.

    Alors que les  animaux de la forêt « se préparent à une longue sieste », Blaireau « n’en a pas envie ». L’arrivée de la neige  stimule son imagination et son enthousiasme. Un sourire espiègle aux lèvres, il rêve à de nombreuses activités récréatives : « Il a des plans fabuleux pour les mois à venir ». Les dessins concrétisent ses aspirations : faire une bataille de boules de neige avec le loup, descendre en luge des pistes enneigées avec la marmotte… Malheureusement, afin de résister au froid, tous ses copains sont désormais plongés dans un profond sommeil : ils hibernent.

    Comme tous les enfants sans compagnons de jeu, le petit blaireau seul et triste tente de s’occuper du mieux qu’il peut.  Il dessine, « il lit pendant des heures »… Le jeune animal se cultive, se documente sur l’hibernation comme le révèle le titre de l’ouvrage  dans lequel il est plongé. Mais il n’a pas l’air de s’amuser avec ce livre trop sérieux pour son jeune âge ou lorsqu’ « il tricote pendant des heures » des écharpes à l’infini.

     Le jeune mammifère cherche donc de nouveaux amis. Il joue alors  avec  les oiseaux et tous les animaux  n’entrant  pas en hibernation. Ce sera finalement pour lui un hiver magique rempli de découvertes. A la fin de la saison froide, épuisé par toutes ses agréables occupations,  il s’éclipse à son tour avec son ours en peluche serré contre son coeur.

     Le Plus Bel Hiver de Cristina Sitja Rubio, album jeunesse apparemment simple,  recèle de grandes richesses. Tout en délicatesse, ce mignon ouvrage transmet des messages.  Sans préjugé de genres, éloigné des stéréotypes masculins et féminins, il présente  seulement des animaux sans préciser si ce sont des garçonnets ou des fillettes. Adapté à de jeunes lecteurs, derrière une histoire sans prétention,  il favorise leur développement cognitif,  élargit leur horizon culturel, enrichit leur vocabulaire. Il leur apprend par le biais d’une historiette et de belles illustrations en quoi consiste l’hibernation et quels sont les animaux concernés. Il prouve que même sans compagnons de jeux, on trouve toujours des occupations.  Et surtout, il  ouvre à la différence : on peut rencontrer d’autres copains que ceux fréquentés habituellement. Les amis différents apportent de nouvelles richesses. Il est en effet fructueux de ne pas rester replié sur ses habitudes et  de s’ouvrir à la diversité.

0 commentaires